Presse

Logo_Journal_Sud_Ouest

Côte basque : des consignes de plage pour protéger ses affaires

Pour la quatrième année consécutive, des consignes de plage, sécurisées et gratuites, sont installées sur trois plages du Pays basque

Qui n’a pas déjà perdu une montre ou un portefeuille sur la plage, par simple accident ou à cause d’une personne mal intentionnée ? Ou qui n’a pas déjà fait tomber son téléphone dans le sable, lui assurant une panne certaine si un minuscule grain de sable parvenait à se faufiler dans les composants électroniques ?

Tous ces désagréments peuvent être facilement évités grâce aux kiosques de l’association La consigne de plage. Disposés sur trois sites du Pays basque – la grande plage de Saint-Jean-de-Luz, la promenade d’Hendaye et la plage d’Uhabia de Bidart – ces kiosques bleus proposent de garder gratuitement les effets personnels de petite taille, tous les jours de l’été, de 11 heures à 19 heures.
Des sachets scellés

Montres, portefeuille, portable ou clés de voiture sont autant d’exemples de petits objets, parfois encombrants, qui peuvent être laissés dans les sachets scellés par un autocollant sur lequel est inscrit le nom du propriétaire. En contrepartie, il se verra remettre un bracelet en plastique lui permettant de récupérer ses biens quand il le souhaite.
La rédaction vous conseille

Recharge des portables

En plus de la consigne, l’association propose un service de recharge des téléphones portables. Tous les modèles de chargeurs sont disponibles et la recharge est assurée par deux panneaux solaires disposés sur le toit du kiosque. Un moyen écologique de profiter de la plage en toute tranquillité et de disposer d’assez de batterie pour partager ses souvenirs sur les réseaux sociaux une fois la journée terminée.

Publié le par François Camps.

 

Une consigne pour la sécurité

Aller se baigner l’esprit tranquille, ne plus choisir entre le bain et la garde des affaires sur le sable. Voilà ce que propose La consigne. Installé sur l’esplanade de la plage pour la première fois cette année, le triporteur de la consigne est là pour conserver tous les objets de valeur pendant les heures de baignade. Le principe est simple, aussi simple qu’à la piscine. Il suffit de déposer les objets dans un pochon avec un autocollant. Le tout est scellé par le propriétaire et mis dans un casier en échange d’un bracelet avec le numéro du casier. Les portables doivent être laissés éteints et peuvent même être rechargés pendant deux heures, pour le même prix qu’une consigne, soit 2 euros. Le temps de dépose des affaires n’est pas limité, sauf à celui de l’heure de fermeture de la consigne. Si elles sont oubliées plus de trois jours, les affaires sont alors déposées à la police municipale.

Un concept innovant

C’est en se rendant à la plage en famille qu’Emmanuel Charré, à l’origine du projet, s’est rendu compte que parfois il pouvait être difficile de choisir entre se baigner et rester garder ses affaires. L’idée lui est alors venue de mettre en place ces consignes de plage. Cette année, quatre plages ont répondu favorablement à sa proposition : Biscarrosse, La Palmyre, Saint-Jean-de-Luz et Port Leucate. Quant à Frédéric Cassim, il développe le projet et recherche des partenaires. Certains triporteurs sont équipés d’une éolienne ou d’un panneau solaire, ce qui allonge l’autonomie par rapport aux batteries et rend le concept moins polluant. À Biscarrosse, deux locaux, James le matin et Charlotte l’après-midi, accueillent tous ceux qui déposent leurs objets en consigne et répondent à toutes les questions, même celles concernant la ville, aux horaires d’ouverture de la consigne c’est-à-dire de 10 heures à 19 h 30. La consigne sera présente à Biscarrosse jusqu’au 30 août. Il est possible de la retrouver sur la page Facebook laconsignedeplage.

Christine Lescoutte-Gardent

Publié le 21/07/2015

 

 

logo l'Indépendant

 

Voilà un remède à bien des angoisses.

La Consigne propose de garder en toute sécurité les petits effets personnels pour 2 euros. Installé dans un sympathique triporteur, le système dispose d’environs 400 casiers individuels où sont consignées les affaires personnelles. «On a mis au point un système très sûr. Il suffit de déposer ses affaires dans un pochon qui est ensuite scellé par le propriétaire lui-même. C’est lui qui ferme et ouvre sa pochette donc aucun malentendu», confie Fred Cassim l’un des responsables de la société qui a vu le jour l’an dernier. Un bracelet en silicone est alors remis au propriétaire, il lui sera demandé à son retour.

Le dispositif permet également de laisser son casque en consigne

et propose un service d’une très grande utilité, la recharge d’appareil électronique. «C’est très simple, il suffit de nous laisser son portable éteint pendant 2 heures et nous nous occupons de le recharger en fournissant le câble si nécessaire», reprend-il conscient des problèmes occasionnés par les batteries gourmandes des smartphones. La recharge de batterie de vélo est aussi possible. Le véhicule s’inscrit dans une démarche écologique. La station de recharge, alimentée par éolienne et panneaux solaires, est autonome. Pas de pollution, ni de bruit.

lindependant

La semaine du pays Basque.fr

Publié le 25/08/2015

 

L’apbpl40.fr

Site de l’Association des Propriétaires de Biscarrosse-Plage et des Lacs

Publié le 30 /08/2015

 

seableue.fr

La « Consigne de Plage » une idée géniale pour plus de liberté sur les plages

Publié le 14 /07/2015

 

www.otbiscapro.com

Des consignes sur la plage sud de #Bisca